Concert : « Coldwater Stories » de Florian Hoefner

21 sept. 2017 21:00 - 21 sept. 2017 23:00 | Montréal

Culturellement, New York est à mille lieues de Terre-Neuve, mais le passage d’un monde à l’autre semble avoir eu un effet bénéfique sur la créativité de Florian Hoefner. Ce pianiste et compositeur natif de l’Allemagne a quitté Manhattan au profit de St. John’s il y a trois ans, et l’impact sur sa musique n’a pas tardé à se faire sentir.

Le nouvel album de Florian, Coldwater Stories, en est la preuve tangible. Lancé le 15 septembre prochain sous étiquette Origin Records, il s’agit d’un hommage musical éloquent et audacieux à sa terre d’adoption. Coldwater Stories est aussi le premier album où Hoefner se retrouve seul au piano.

Hoefner explique que cet album est « inspiré, tant au niveau du contenu que du concept, par le paysage maritime de Terre-Neuve. Plusieurs pièces de l’album sont en quelque sorte des îles composées, qui sont entourées d’une mer d’immensité qu’il revient à l’improvisation de peupler. Mon objectif était d’explorer le carrefour entre la composition et l’improvisation. La formule du piano solo m’a paru parfaitement adaptée à ce défi. Alors que l’improvisation dans le cadre d’un groupe suit souvent une progression d’accords, de jouer en solo me permet d’improviser des progressions harmoniques complètes ou de réinventer la forme d’une pièce au gré des performances. »

Armé des compositions captivantes qu’il a créées à St. John’s, Hoefner s’est rendu en Allemagne pour enregistrer Coldwater Stories dans la salle idéale pour ce projet. « Je connaissais la Sendesaal de Brême pour y avoir joué quelques fois depuis 2009. C’est une salle extraordinaire, construite pour la chaîne de radio locale dans les années 1950. Reposant sur des suspensions de camion, elle est totalement isolée du monde extérieur, ce qui veut dire qu’aucun son, aucune vibration ne peuvent pénétrer. Avec une acoustique de cette qualité, on se sent tout de suite à l’aise face à l’instrument, ce qui est essentiel pour le piano solo. »

Sur le plan stylistique, Coldwater Stories n’est pas un album de jazz orthodoxe, puisqu’il puise à une foule d’influences, y compris la musique classique. « Je me suis réellement efforcé de penser en dehors des contraintes d’un genre précis au moment de créer cette musique », explique Hoefner. « J’étudie beaucoup de musique classique, alors il se peut fort bien que les auditeurs y détectent des traces de Debussy, voire de Ravel et de Scriabin. »

Tournée canadienne du lancement de Coldwater Stories :
Mer. 20 sept. – Ottawa, ON – Southminster United Church
Jeu. 21 sept. – Montréal, QC – Résonance Café
Ven. 22 sept. – Toronto, ON – Gallery 345
Sam. 23 sept. – Hamilton, ON – Hamilton Conservatory for the Arts

Lieu :
Résonance Café
5175A,  avenue du Parc
Montreal (Québec)  H3N 2H3 

Sources : Florian Hoefner Résonance Café

Florian Hoefner

Florian Hoefner

Calendrier culturel