"Dis-le vite, dis-le bien!" Comment les textos et les courriels influencent notre manière de nous exprimer

Une récente enquête révèle que la majorité des Allemands trouve qu’il est tout à fait convenable d’envoyer des vœux d’anniversaire par texto. Un message typique pour l’occasion serait "Happy B-Day 2U", et non "Tous mes meilleurs vœux en cette journée d’anniversaire"… Le langage des textos est-il en train de miner notre capacité d’expression?

Jugendliche beim SMS schreiben Agrandir l'image (© dpa/ picture alliance)  En anglais, le phénomène de la langue abrégée est connu sous le nom de "txt spk" (text speak), qui illustre bien ce dont il s’agit, et dont on trouve déjà environ 50 000 occurrences sur Google. Alors que les outils de traduction en ligne semblent plutôt proposer des parodies de cette manière d’écrire, le site Internet Urban Dictionary la définit de manière sobre: "Langue développée par les utilisateurs de clavardoirs, mais davantage utilisée pour la rédaction de courts messages au moyen de téléphones portables." En effet, presque tout le monde envoie de temps à autre des textos, et connaît la nécessité d’être extrêmement bref et concis.


Tout dire en 160 caractères

Les textos ou SMS (une abréviation de "short message service") envoyés à partir du téléphone portable doivent en effet se limiter à 160 caractères. On abrège donc autant que possible. L’allemand ne se porte pas aussi bien que l’anglais au remplacement de certains mots ou parties de mots par des chiffres, comme par exemple dans "2 N8", dont la prononciation ressemble à "to-n-ight", qui signifie "ce soir". "CU" pour "see you", c’est-à-dire "à plus tard" ou "à+", s’est déjà imposé en tant que formule pour terminer un texto. SMS Agrandir l'image (© dpa/ picture alliance) Qui comprend ce langage? En premier lieu, ceux qui l’ont inventé, c’est-à-dire les 14 à 18 ans, pour l’essentiel. Étant donné que cette manière très saccadée d’écrire peut paraître assez impolie, elle est souvent accompagnée d’"émoticônes". Un ":-)", par exemple, signifie un ton amical. Les émoticônes asiatiques sont également populaires. Elles se caractérisent par le fait que les visages ne sont pas sur le côté. Un sourire se fait donc comme ceci: "(^_^), un air surpris, comme ceci: "(o.O)", rappelant les mimiques des personnages de mangas japonais.


Christa Dürscheid, linguiste à l’Université de Zurich, s’intéresse dans son travail au phénomène de la communication par texto. Elle a découvert que les textos remplissent de nombreuses fonctions: fixer des rendez-vous, entretenir des contacts, régler des problèmes, combattre l’ennui et, bien sûr, être joignable en tout temps. Le texto s’y porte particulièrement bien, car on peut le rédiger discrètement, le portable sous la table… Ainsi, les jeunes peuvent envoyer une dizaine de textos par jour et ne vérifier leurs courriels que trois fois dans la journée. Un texto permet de joindre le destinataire immédiatement, sans toutefois exiger un échange, explique Christa Dürscheid. Cela permet aussi plus facilement de dire des choses que l’on n’oserait pas se dire face-à-face.

Tout cela a-t-il une influence sur la langue de tous les jours? Les études n’ont pas pu le démontrer. En outre, le courrier électronique et les textos ne remplacent pas le courrier traditionnel. Toutefois, le fait de recevoir une lettre est devenu quelque chose de beaucoup plus spécial. La Deutsche Post a d’ailleurs changé son slogan publicitaire de "Donnez donc de vos nouvelles" à "Chaque lettre est un cadeau"

 

Auteur: Franziska Schwarz

Repris de www.goethe.de

Version remaniée

Reproduit avec l’aimable permission du Goethe-Institut

Comment les textos et les courriels influencent notre manière de nous exprimer

Eine Frau tippt eine SMS-Nachricht