Le programme de bourses des écoles allemandes à l’étranger : une récompense pour les meilleurs

Eileen Dorer Li en compagnie de Peter Braumann, chargé de cours d’architecture Agrandir l'image Eileen Dorer Li en compagnie de Peter Braumann, chargé de cours d’architecture (© Jan Greune) À la rentrée scolaire 2009/2010, ils étaient 16 700 élèves dans le monde à terminer leur formation auprès de l’une des 140 écoles allemandes à l’étranger et des 870 écoles proposant le diplôme de langue allemande. Familiarisés avec la langue et la culture allemandes, ces jeunes gens sont parfaitement qualifiés pour faire des études universitaires en Allemagne. Grâce à un programme spécial financé par le ministère fédéral des Affaires étrangères, l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD) offre une chance unique aux meilleurs élèves de nationalité étrangère qui peuvent obtenir une bourse pour effectuer un cycle d’études complet en Allemagne.

Un atlas des matériaux de construction, des ouvrages spécialisés sur le béton et l’écologie, un classeur intitulé « Appareil porteur » et, ici et là, des maquettes de bâtiments réalisées par ses soins : il suffit de jeter un coup d’œil dans les étagères de livres d’Eileen Dorer Li pour deviner sa spécialité. Cette jeune Péruvienne de 22 ans fait des études d’architecture à l’université de Stuttgart depuis octobre 2008. Elle bénéficie pour ses études du programme de bourses offert par le DAAD aux diplômés de nationalité étrangère des écoles allemandes à l’étranger. Ce programme financé par le ministère fédéral des Affaires étrangères est exceptionnel à deux points de vue : seuls les meilleurs des meilleurs ont une chance et ce ne sont pas les élèves qui présentent leur candidature, mais les écoles qu’ils ont fréquentées. Un atout supplémentaire : c’est le seul programme du DAAD qui offre des bourses couvrant toute la durée des études.

L’étudiante en architecture enthousiasmée par le bâtiment du musée Mercedes-Benz Agrandir l'image L’étudiante en architecture enthousiasmée par le bâtiment du musée Mercedes-Benz (© Jan Greune)

Eileen Dorer Li a fréquenté l’école allemande Alexander von Humboldt à Lima dans laquelle elle a passé son baccalauréat en 2007, première de sa promotion. Cette école installée dans la capitale péruvienne est l’une des 140 écoles allemandes à l’étranger dans le monde qui proposent à leurs élèves un enseignement en langue allemande dans plusieurs matières sanctionné par le baccalauréat (Abitur), diplôme qui donne accès aux études universitaires en Allemagne. Eileen Dorer Li évoque avec plaisir ses années d’école. « J’ai reçu une excellente formation et je me suis sentie parfaitement intégrée à l’école », explique l’étudiante. Elle venait tout juste de commencer ses études au Pérou après le baccalauréat lorsqu’un jour, le directeur de son école lui annonça la bonne nouvelle : il avait présenté sa candidature pour le programme de bourses d’études de longue durée du DAAD ; celle qui avait été sa meilleure élève à l’examen n’eût aucun mal à convaincre également le jury du DAAD.

L’éventail des disciplines étudiées par les boursiers est très large. Le DAAD accorde actuellement des bourses de ce type à quelque 500 jeunes diplômés des écoles allemandes à l’étranger et des écoles proposant le diplôme de langue allemande (50 pays). Georg Krawietz, responsable de ce programme au DAAD, sait bien que ces boursiers sont particulièrement bien préparés pour faire des études en Allemagne : Eileen Dorer Li en compagnie d’une camarade d’études au musée Mercedes-Benz de Stuttgart Agrandir l'image Eileen Dorer Li en compagnie d’une camarade d’études au musée Mercedes-Benz de Stuttgart (© Jan Greune)

« Ils ont l’habitude de travailler de manière autonome et savent faire face aux problèmes. » Sensibilisés à l’Allemagne ainsi qu’à la langue et à la culture allemandes, ces étudiants, comparés aux autres étudiants de nationalité étrangère, obtiennent de bien meilleurs résultats. Dans le cadre de l’initiative « Les écoles, partenaires de l’avenir » lancée par le ministère fédéral des Affaires étrangères, le DAAD s’emploie à attirer d’avantage l’attention des universités allemandes sur le potentiel que représentent les élèves diplômés des écoles allemandes à l’étranger. Cette initiative jette une passerelle facilitant le passage d’une école allemande à l’étranger à une université allemande. L’initiative est fructueuse : le nombre des apprenants d’allemand souhaitant faire des études en Allemagne ne cesse d’augmenter. Alors que depuis 2001, année de création du programme de bourses pour les meilleurs élèves diplômés des écoles allemandes à l’étranger, une trentaine de bourses étaient accordées chaque année, ce nombre a quasiment quadruplé depuis le lancement de l’initiative « Les écoles, partenaires de l’avenir » en 2008.

Le DAAD a en outre voulu tisser un réseau encore plus étroit entre les écoles allemandes à l’étranger et les universités en Allemagne grâce au programme BIDS (BetreuungsInitiative Deutsche Auslands- und PartnerSchulen, initiative d’encadrement des écoles allemandes à l’étranger et des écoles partenaires). Depuis 2008, plus de 150 contacts et coopérations ont été noués dans ce cadre.

En 2013, lorsqu’elle aura obtenu son diplôme, Eileen Dorer Li, boursière du DAAD, souhaite acquérir de l’expérience professionnelle et commencer à travailler en tant qu’architecte en Allemagne. Et elle ajoute : « Mais plus tard, je voudrais transmettre mon savoir au Pérou. » Elle explique que Lima, sa ville d’origine, métropole qui compte sept millions d’habitants, se développe sans concept bien précis. « Ce n’est pas le travail qui manque là-bas pour les architectes ! »

© Oliver Sefrin/Societäts-Medien

Faits

Le DAAD alloue depuis 2001 des bourses pour toute la durée des études en Allemagne à des élèves étrangers diplômés des écoles allemandes à l’étranger et des écoles proposant le diplôme de langue allemande. // Actuellement, 500 boursiers originaires de 50 pays profitent de ces bourses. // Chaque année, quelque 120 nouveaux boursiers bénéficient de ce programme. // Depuis 2008, grâce à l’initiative « Les écoles, partenaires de l’avenir », le nombre des écoles allemandes à l’étranger est passé de 117 à 140 et celui des écoles proposant le diplôme de langue allemande, de 440 à 870. // Sur les 81 000 élèves qui fréquentent les écoles allemandes à l’étranger, 60 000, c’est-à-dire presque les trois quarts, sont de nationalité étrangère.

Le programme de bourses des écoles allemandes à l’étranger

L’étudiante en architecture en train d’assembler une maquette